Abonnez-vous à notre Newsletter                  Mon Compte
 

Day2Day Gallery

Galerie d'art virtuelle

 

Calendrier des Evénements

Expositions et Manifestations

 

Blanc

Lun
Mar
Mer
Jeu
Ven
Sam
Dim
avril
1
2
3
  • Exposition | ONE SHOT | CannibalMalabar
    18:00 -22:00
    03 05 2018

    20 Place Louis Pradel, 69001 Lyon-1ER-Arrondissement, France

    20 Place Louis Pradel, 69001 Lyon-1ER-Arrondissement, France

     

    Exposition | ONE SHOT | CannibalMalabar

    Une seule et unique soirée pour découvrir en avant-première la nouvelle série d’œuvres de CannibalMalabar, c’est le nouveau format d’exposition que nous vous proposons d’expérimenter !
    Dans ce lieu exceptionnel, l’artiste-peintre sera présente pour vous dévoiler sa série « Gradient », fruit de plusieurs mois de travail.

    Le Jeudi 3 mai 2018 (18h – 22h)
    A l’Espace Paul Ricard
    20, place Louis Pradel – Lyon 1er

    « Gradient (n.m.)
    « Que cela soit en mathématique, en physique ou en informatique avec le langage CSS, le mot gradient exprime une variation »
    Gradient est une série de peintures cherchant un équilibre dans la saturation des couleurs et l’harmonie des teintes, ainsi qu’une fluidité dans la variation colorimétrique.
    C’est également une étude sur le médium aquarelle afin de repousser encore plus loin ses propriétés.
    Chaque peinture est réalisée avec plusieurs couches de pigments plus ou moins dilués afin de créer ces dégradés. Parfois l’aquarelle n’est pas suffisante pour obtenir le résultat final, car le pigment est trop translucide même avec plusieurs couches. J’expérimente donc avec de la gouache ou du crayon de couleur pour approcher au mieux l’image en tête. »
    Cannibal Malabar

    Biographie de l’artiste
    « Chloé, alias Cannibal Malabar, est originaire d’Oyonnax. Elle débute ses études à Bron, au lycée Jean-Paul Sartre en Arts Appliqués, puis à Chambéry à l’ENAAI. Une fois diplômée en illustration et graphisme, elle décide de revenir sur Lyon. Depuis 2010, elle développe son univers et expose régulièrement.
    Chloé se tourne vers la peinture pour exposer au fur et à mesure de ses expérimentations. Elle vogue dans un univers féminin, peuplé de visages et de regards. Ces demoiselles proviennent toutes de son ressenti face à cette industrie de la beauté féminine, de ses codes et un peu de sa folie.
    Elle reste fascinée par les regards sur les photos de mode, où souvent est imposée au modèle une absence d’émotions. Les looks observés dans la rue sont également une grande source d’inspiration, son travail coloré est réalisé à partir de photos qu’elle trouve sur le web et qui lui servent de base pour les proportions.
    Chloé explore les limites de l’aquarelle et du papier afin d’obtenir le résultat souhaité, un résultat surprenant. Elle mélange parfois les techniques, avec de la gouache ou du papier découpé par exemple. Quand elle délaisse la peinture pour l’encre de chine, ce sont des illustrations en noir et blanc, très graphiques qui prennent vie. »

    oeil

    L’œil de la Galerie

    « Exécutés dans des tons puissamment colorés, les portraits de Chloé sont peints avec vivacité au moyen de gestes brefs et précis. Une attention toute particulière est portée sur des éléments spécifiques du visage, en particulier les yeux et les lèvres. Visiblement inspirée du travail de contemporains, tels que Martine Johanna et Jenny Morgan, Chloé se situe elle-même dans la continuité du mouvement artistique de l’Action Painting. Relevant de l’expressivité, ses créations cherchent à révéler le caractère et la personnalité des sujets représentés.
    Ses toiles traduisent son engouement pour l’humain et elle le retranscrit au travers d’une multitude de figures expressives et esthétiques. Chloé choisit ses modèles en fonction de ce qu’ils dégagent, artistiquement ou bien visuellement. L’utilisation qu’elle fait des couleurs très vives donne à ses œuvres un aspect acidulé, presque onirique. Elle encense la myriade d’émotions qu’est capable de transmettre le visage humain et en souligne chaque particularité dans le but de partager avec le spectateur l’intensité qu’elle a elle-même ressenti au premier regard. »

4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
juin
juin
juin